Au début, j’ai cru à une blague.

Mais non, les autorités nord-coréennes avaient lu mon livre (comment? Mystère) et l’avaient adoré.

J’ai répondu à un mail puis rendez-vous a été pris à la représentation nord-coréenne à Paris.

Un mois plus tard, je décollais pour Pyongyang afin de rencontrer des écrivains locaux. Cette drôle d’épopée fera probablement l’objet d’un livre. Patience.